Les Cartons de Raphaël à Londres

La galerie mythique du Victoria and Albert Museum de Londres, “The Raphael Court”, a rouvert ses portes en novembre 2020 à l’occasion du 500e anniversaire de la mort du maître italien.

Cette salle aux proportions presque identiques à celles de la chapelle Sixtine est considérée comme l’une des plus grandes salles d’exposition du Victoria and Albert Museum. L’espace spectaculaire, à l’architecture arquée, reçoit les fameux “Cartons de Raphaël”.

Ces Cartons, qui ont été réalisés par le peintre de la Renaissance italienne, entre 1515 et 1516, illustrent la vie de saint Pierre et de saint Paul. Ils étaient initialement destinés à servir de modèles pour un ensemble de tapisseries de grand format, afin de décorer la chapelle Sixtine du palais du Vatican.

Le pape Léon X charge, en 1513, Raphaël de créer dix modèles en gouache et huile sur cartons. Ces cartons mesurent chacun 5 mètres de large et 3,5 mètres de hauteur. Jusqu’à ce jour, seules sept des dix œuvres ont été conservées. Acquises en 1623 par Charles 1er, ces Cartons ont été intégrés à la collection de la Couronne britannique. Elles sont en prêt au Victoria and Albert Museum depuis 1865.

Afin d’exposer ces œuvres, le musée a voulu réaliser une rénovation de l’ensemble de cet espace dédié à Raphaël. On a assombri la couleur des murs afin de mettre en évidence la puissance de la polychromie des Cartons. L’éclairage a également été modifié pour garantir une luminosité à la pointe de la technologie, ainsi que pour une bonne conservation des Cartons.

Les Cartons sont par ailleurs enregistrés en trois dimensions et permettent au visiteur de zoomer au plus près les dessins du maître italien. Ce sont de nouvelles méthodes d’interaction avec les œuvres, qui donnent aux visiteurs un accès à ces images, grâce aux développements d’outils de médiation.

C’est une expérience améliorée qui provoque un extraordinaire régal visuel.

Visiter le Victoria and Albert Museum de Londres, et se retrouver soudain dans une salle somptueuse où résident des trésors de l’art italien. Se croire au Vatican, alors que l’on est en plein centre de Londres, et repartir à l’époque de la Renaissance. Refaire la vie des grands saints et vivre l’œuvre du grand maître en trois dimensions, plus vrai que nature, plus fort qu’en réalité. Un moment exquis que l’on peut savourer dans l’un des plus majestueux musées du monde.

Original article at icibeyrouth.comhttps://icibeyrouth.com/culture/37653

Share this Post
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email